Une première en terre togolaise : la retraite Pardon et Libération

Une galerie photo et un témoignage de Monique Graessel, Communautaire, sur la Retraite Pardon Libération qui vient de se dérouler pour la première fois au Togo. 

A l’occasion de la fête des 20 ans d’implantation de la Communauté en Terre Togolaise, parmi les différents événements programmés cette année, il y a eu la semaine dernière une retraite Pardon Libération avec 23 personnes, donnée au Foyer de Charité d’Aledjo à une heure environ de Sokodé. Une animation franco-togolaise avec le Frère Léon Marie, le frère Joël, le Père Bertrand Lepesant fondateur de notre Communauté, François Vignon, modérateur de la Communauté, Claudine Sohm séjournant pour 4 mois au Togo et moi-même venue de France pour cette occasion.

Cette retraite qui fait partie des trésors de la Communauté du Puits initiée depuis plus de 10 ans en terre française par le P. Bernard et moi-même, a complètement sa raison d’être sur le sol africain auprès des personnes qui ont une foi vivante dans le Seigneur Jésus, et dans la puissance de son amour pour tous les hommes.

C’est en effet, Lui Jésus qui par sa mort et sa résurrection nous a libéré de la mort, du péché, de nos limites, de notre finitude.  Et c’est par Lui qu’il est possible de vivre une telle retraite.

Nous avons pu dérouler dans une grande simplicité, la pédagogie qui est la nôtre, et permettre à tous ceux qui s’y sentaient appelés, de vivre les démarches appropriées, demander le pardon, le recevoir, mais aussi, ce qui est souvent plus délicat, donner le pardon à ceux qui nous avaient gravement offensés, en leur remettant la dette contractée. Tout ceci nécessitait un accompagnement individualisé à chaque étape, qui s’est vécu dans une belle humilité, et une véritable confiance réciproque. Notre équipe d’animation pour qui c’était aussi une première a éprouvé, une joie, une légèreté, transmettant le cœur du don du Puits, tout en se reprenant les uns les autres, quand nécessaire. Par exemple lorsque je parlais trop vite, ou utilisait des termes inappropriés. Occasion d’un sourire magnifique et bienfaisant de la part des retraitants, et moment de détente entre nous.

Nous sommes heureux de cette expérience, une première, mais pas une dernière ! A toi Seigneur, nous exprimons, notre immense gratitude, pour la manière dont tu nous conduis, frères et sœurs européens, et togolais désireux de faire connaître toujours davantage, Jésus source de tous bienfaits qui nous permet d’expérimenter combien le pardon vécu en vérité, assainit les relations, change nos cœurs, construisant entre nous par la grâce de l’Esprit une authentique fraternité dont nous avons tant besoin ici et partout.

Monique (pour la petite équipe)



A lire aussi

Demande de mort: comment répondre?

Un nouvel article dans notre série « Santé et société ». Maurice est atteint d’une maladie neurologique dégénérative rapidement évolutive ; sachant sa fin proche, il contacte l’équipe mobile de soins palliatifs pour l’accompagner dans la rédaction de directives anticipées. C’est un intellectuel de haute volée mais le sujet est délicat, il désire mourir dignement, en épargnant les siens, peut-il anticiper, quoi, comment ?

Laisser un commentaire Annuler la réponse.