François Vignon : auto-portrait

François Vignon, Modérateur de la Communauté du Puits de Jacob, nous présente son auto-portrait de communautaire.

« Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades ; je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs, au repentir.« 

Lc 5, 31-32

En 1976, cette parole de l’Évangile de Luc, donnée dans un groupe de prière du Renouveau Charismatique, m’a traversé le cœur et ouvert à une rencontre personnelle avec Jésus comme Seigneur et Sauveur : expérience fondatrice de la miséricorde de Dieu. Alors jeune étudiant en médecine, j’ai découvert les Actes des Apôtres, les premières communautés chrétiennes et lorsqu’il a été question de démarrer une petite fraternité de vie avec le père Bertrand, j’ai été immédiatement partant. Cette vie communautaire simple mais exigeante a été structurante tant sur le plan spirituel que psychologique et relationnel.

C’est ainsi que j’ai continué mes études de médecine et préparé mon internat ; puis j’ai rencontré Véronique qui est devenue mon épouse.

Très tôt, avec les autres soignants qui constituaient ce groupe de prière, nous cherchions comment articuler cette expérience spirituelle et notre vécu quotidien de jeunes soignants. Cette recherche d’une unité entre « vie profane » et « vie spirituelle » a été constante dans ma vie de chrétien soignant. Ce que nous vivions alors entre soignants, nous avons voulu le partager avec d’autres et c’est ainsi qu’est né le Réseau Santé de la Communauté du Puits Jacob que j’ai animé avec Bernard Bastian pendant de nombreuses années.

Nous avons vécu deux belles expériences de vie communautaire résidentielle : En 1985, parents de deux jeunes enfants, nous avons choisi avec Véronique d’aller habiter dans la maison de la Thumenau que la Communauté venait d’acquérir. Plus tard, avec nos six enfants, nous avons vécu chez les sœurs de la Croix à Strasbourg avec d’autres Communautaires. Ce qui nous motivait : construire une communauté fraternelle où pouvaient vivre ensemble célibataires consacrés et couples – familles, jeunes et anciens, professionnels et permanents. Ce fut une  heureuse et exigeante expérience de vie en Eglise.

Engagements communautaires de Véronique et François Vignon
Théâtre d’enfants de Communautaires

Cette recherche d’une unité entre « vie profane » et « vie spirituelle » a été constante dans ma vie de chrétien soignant. Ce que nous vivions alors entre soignants, nous avons voulu le partager avec d’autres

J’ai exercé l’endocrinologie et la diabétologie en cabinet libéral avec quatre autres collègues pendant presque 30 ans : aventure médicale et humaine passionnante.

La Communauté et la médecine m’ont conduit au Togo à m’investir avec Germain, Cécile, Marie Anne Karine, Martine, Agnès et bien d’autres dans le Centre Médical de Sokodé. La rencontre avec le Togo a été pour moi une sorte de révélation. Depuis maintenant plus de 20 ans j’y retourne avec joie pour rencontrer mes frères et amis du Togo et apporter ma part pour le Centre Médical.

« Couple, famille, vie professionnelle et engagements d’Eglise : impossible équilibre? » tel était le titre d’une journée de formation que nous avons animée avec Véronique en mai 2019 pour les couples du parcours Emmaüs. Cela a été comme le partage de ce que nous avons essayé de vivre en couple avec Véronique et nos enfants durant toutes ces années. Pas de réponse à la question mais un chemin à constamment accueillir.

Jeune retraité, les frères et sœurs de Communauté m’ont choisi, en août 2020, pour être modérateur de la Communauté : nouvelle étape dans notre vie communautaire, nouveau défi, nouvel équilibre familial et conjugal à trouver. Avec Véronique nous continuons le chemin avec confiance !

Véronique et François Vignon en randonnée pour « Shabbat en été »

A lire aussi