Monique Graessel : auto-portrait

Monique Graessel, communautaire et ancienne Modératrice, nous livre son auto-portrait. Elle anime des retraites et des sessions comme « Pardon et Libération », « Déliez-le », « Oui, tu me guériras, tu me feras vivre » ou bien encore les exercices spirituels selon St. Ignace.

« Moi je suis venu pour qu’on ait la vie et qu’on l’ait surabondante »

Jn 10,10

Ce verset de la Parole de Dieu accompagne mon parcours de vie depuis très longtemps. Elevée dans un milieu agnostique, j’ai eu la chance de pouvoir suivre les cours d’instruction religieuse, et d’être saisie par de nombreux passages de l’évangile dans lesquels je percevais combien Jésus était source de vie et d’amour. Mon lieu de ressourcement était non seulement la messe dominicale, mais de longs temps que je passais seule dans une église, y dévorant les revues que je trouvais pour essayer d’enrichir mes connaissances. Ce qui a été décisif, ce fut lorsque à la fin de mon adolescence je rencontrais le mouvement de la JIC (Jeunesse Indépendante Chrétienne) où je partageais avec d’autres mes questions existentielles, puis la responsabilité d’un groupe d’enfants qui me fut rapidement confiée dans la paroisse. Après un court parcours de deux années à la faculté de Droit de Strasbourg, je me suis orientée vers le secteur sanitaire et social, dans lequel je percevais que je pourrais partager avec d’autres mon désir que des enfants, des jeunes notamment, puissent vivre heureux malgré des vies parfois bien abimées. C’est ainsi que j’ai pendant plus de vingt années dirigé une maison d’enfants en difficultés, où j’ai été très heureuse malgré les situations difficiles qu’il fallait accompagner. Si je ne pouvais parler explicitement de ma foi en Christ, je pouvais vivre avec les personnes des attitudes d’accueil, de confiance inconditionnelle que Jésus m’inspirait.

Monique Graessel accompagne et dirige des nombreuses retraites

J’ai eu la chance d’être saisie par de nombreux passages de l’évangile dans lesquels je percevais combien Jésus était source de vie et d’amour. […] Le charisme de la Communauté qui consiste en la restauration de l’homme dans toutes ses dimensions rejoignait intensément ce que je vivais dans mon travail,

A 32 ans m’apparut clairement que j’avais à ordonner ma vie davantage à la suite du Christ. Engagée dans ma paroisse et très fortement engagée dans mon travail, j’ai accueilli lors de la retraite de 30 jours des Exercices Spirituels de St Ignace qu’il me fallait choisir de donner ma vie en Eglise. C’est alors qu’au décours d’un séjour à Vézelay, je fis une rencontre providentielle qui m’a fait connaître la Communauté du Puits de Jacob. Une fréquentation régulière de cette communauté strasbourgeoise et une retraite dans la vie courante m’ont définitivement convaincue que c’était là que j’avais à engager mes forces vitales et mon appel à servir le Seigneur de plus près. Le charisme de la Communauté qui consiste en la restauration de l’homme dans toutes ses dimensions rejoignait intensément ce que je vivais dans mon travail, sans pouvoir cependant annoncer explicitement le Christ seul sauveur. J’ai prononcé dans la joie mes premiers engagements en 1987 et me suis engagée à vie en 1998. Je n’ai pas vécu de rupture avec mon passé professionnel, au contraire, j’étais pleinement au service de la Vie, celle que le Seigneur donne en plénitude.

J’ai été Coopératrice de la Pastorale du diocèse de Strasbourg pendant 17 années pour le service de la Communauté du Puits de Jacob, occasion de tisser des liens très riches avec l’Eglise locale. En Communauté, le P. Bertrand Lepesant, notre fondateur et le P. Edouard Gueydan, tous deux jésuites, m’ont transmis la richesse des Exercices Spirituels. Je m’y suis formée longuement. Aujourd’hui j’accompagne en équipe de nombreuses retraites individuelles ou des parcours de discernement. Quant à la dimension charismatique et à la guérison, piliers de notre charisme fondateur, j’y ai été entraînée par la riche expérience et compétence du P. Bernard Bastian. Aujourd’hui les retraites de guérison et libération occupent une part passionnante de mes activités d’animation et de formation. J’ai également été modératrice de la Communauté pendant douze années, c’est-à-dire au service de la pastorale communautaire globale, vie communautaire et mission. Ce fut une période de grande intensité qui m’a en outre donné l’occasion de découvrir tant d’autres réalités d’Eglise au niveau national et international.

Prière charismatique
Messe avec les autres Communautaires
Un moment de repos à la Thumenau
Monique Graessel et le P. Bernard Bastian expliquent les liens entre guérisons psychologique et spirituelle

A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.