Notre histoire

Le Puits de Jacob a fêté ses 40 ans de vie communautaire en 2017, une nouvelle étape dans une longue histoire…

Du groupe de prière à la Communauté…


Des étudiants se réunissent autour du P. Bertrand Lepesant

Fin 1974, à Strasbourg, des étudiants en médecine se réunissent autour du père Bertrand Lepesant, un jeune prêtre jésuite, pour former un petit groupe de prière dans le courant du Renouveau charismatique naissant.

Ils vont vivre ce qui est la grâce de ce Renouveau : le Baptême dans le Saint-Esprit, expérience fondatrice qui transforme radicalement leurs vies.

Le groupe grandit. Une première Charte communautaire très simple est élaborée, un groupe de discernement se met en place.

Le père Bertrand aime à rappeler que dans le Livre des Actes des Apôtres, l’Esprit Saint répandu largement à la Pentecôte conduit non seulement les disciples du Christ à devenir de fervents témoins, mais aussi à une communion fraternelle de plus en plus totale jusqu’à la mise en commun des biens (cf. Ac 2,44).

C’est ainsi qu’en octobre 1977 commence la vie communautaire sous le même toit. Six membres du groupe de prière sentent comme une exigence intérieure d’aller plus loin dans leur marche ensemble à la suite du Christ. Trois femmes et trois hommes, dont le père Bertrand, viennent habiter ensemble dans le quartier de la « Petite France » à Strasbourg.

Ils s’engagent à vivre le partage de la vie quotidienne, de la prière et de leurs revenus, et à se mettre au service du groupe de prière.


De la vie communautaire à la mission…

Cette fraternité de vie commune sera le creuset où s’élaborera le style de vie communautaire du Puits de Jacob. Elle est ce lieu de vie où les membres ont le désir de se soutenir, de s’aider à progresser dans la suite du Christ en s’encourageant, en se reprenant mutuellement, en se pardonnant, en s’aidant au discernement, en se mettant au service les uns des autres.

En plus de l’animation de l’Assemblée de prière hebdomadaire, la communauté naissante propose une Retraite d’introduction à la Vie dans l’Esprit, des weekends de prière et de formation et vit un ministère d’écoute et d’accompagnement.

La Thumenau : un lieu pour vivre la mission d’annonce de la Bonne Nouvelle et de restauration de l’homme dans toutes ses dimensions.

Dans les suites du rassemblement européen charismatique et œcuménique « Pentecôte 82 » la communauté se sent appelée à trouver un lieu pour vivre plus explicitement sa mission d’annonce de la Bonne Nouvelle et de restauration de l’homme dans toutes ses dimensions.

C’est ainsi qu’elle acquiert en 1985 le domaine de la Thumenau à Plobsheim. La fraternité qui vit sur place porte tout particulièrement la mission. Les propositions sont très variées : retraites, sessions de formation, accueil individuel, lieu de formation pour les jeunes. Le public touché est large : religieux, laïcs, couples, familles, jeunes, professionnels de la santé, etc.

Depuis lors, nous vivons, travaillons et prions en ce lieu afin que ceux qui y viennent puissent y rencontrer une source qui étanche véritablement leur soif.

La Thumenau

Un don de Dieu appelé à durer…


Remise des statuts canoniques

Engagements à vie de Véronique et François Vignon et de Marie-Paule et Christian Ades, 2002

Nous percevons progressivement que cette aventure communautaire et ecclésiale est un don de Dieu et est appelée à durer.

En 1980 est rédigée la charte de la Communauté. A l’automne 1985, une dizaine de communautaires prononcent leurs premiers engagements temporaires de 3 ans et en 1994, trois d’entre eux prononcent leurs engagement à vie dans la Communauté.

Le 18 octobre 1995, Mgr Charles Amarin Brandt, archevêque de Strasbourg, reconnaît définitivement la communauté comme Association Privée de Fidèles et le Père Aloïse Kieffer remet officiellement les statuts canoniques au Père Bertrand Lepesant.

En 2002, lors de l’Eucharistie d’action de grâces des 25 ans de la Communauté présidée par Mgr Joseph Doré archevêque de Strasbourg, pour la première fois deux couples s’engagent à vie dans la Communauté.

Ainsi, au fil des années, s’est dessiné le visage de cette communauté qui rassemble des hommes, des femmes, des célibataires, des couples, permanents au service de la Communauté et de sa mission ou engagés dans la vie professionnelle.

Ensemble ils mettent en œuvre leur foi, leurs dons et leurs compétences au service de la restauration de l’homme dans toutes ses dimensions..

De la mission en France à une Communauté franco-togolaise…


La construction du Centre Médical

Depuis ses origines, la Communauté du Puits de Jacob est franco-togolaise. Un togolais et son épouse, tous les deux médecins, ont fait partie de la première fraternité de vie à Strasbourg.

En 1995 Mgr Ambroise Djoliba, évêque de Sokodé au Togo fait une visite à la Thumenau et appelle la Communauté à venir dans son diocèse pour soutenir et former les membres du Renouveau Charismatique en pleine expansion.

Après le temps du discernement, la Communauté s’y implante en 2002. Elle perçoit très vite que sa mission d’accueil, d’évangélisation et de formation doit se doubler d’une action de développement.

Discernement communautaire, écoute dans le Saint Esprit aboutissent, grâce à un immense mouvement de générosité, à la construction du Centre Médical « La Source » qui ouvre ses portes le 9 février 2010. Une équipe franco-togolaise anime ce Centre.

Par cette implantation, le charisme de la Communauté, « relever l’homme dans toutes ses dimensions » franchit une étape importante de son déploiement.


Aujourd’hui… et demain

En 2017, nous avons fêté nos 40 ans dans notre chapelle agrandie et rénovée.

Nous avons traversé la pandémie de Covid 19 avec foi et constance non sans épreuve. Nous avons perçu pendant toute cette période combien nous pouvions apporter à nos concitoyens souffrant de solitude, en recherche de sens et de fraternité, une bonne nouvelle de salut.

Depuis plusieurs années, les familles toujours plus nombreuses fréquentent la Communauté et y trouvent, autant pour les parents que pour les enfants, un lieu de ressourcement, de prière et de fraternité.

Des jeunes s’approchent de la Communauté et nous avons ouvert depuis 6 ans un noviciat franco-togolais.

Alors demain, nous projetons de construire en 2022, un nouveau bâtiment à la Thumenau, pour accueillir des jeunes en formation, augmenter nos capacités d’accueil, accueillir une famille et créer un espace adapté pour nos frères et sœurs âgés.

Nous avançons avec confiance, appelés comme le disait P. Ricoeur à « oser la démesure de l’Espérance ! »


A lire aussi

Eglise verte

Le label « Eglise verte » est un outil à destination des paroisses, mouvements et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin de la création. Grâce à une méthode pas à pas, le label a pour objectif d’aider une communauté à démarrer ou à renforcerLire la suite « Eglise verte »

Les Communautaires

Présentés pêle-mêle. Un symbole ︎ apparaît à côté du nom du Communautaire si un portrait-témoignage est disponible. Revenez de temps en temps pour trouver toujours des nouveaux portraits ou suivez notre blog. En France P. Bernard Bastian ︎ Anne-Françoise Arnould Catherine HaberLire la suite « Les Communautaires »