Deux ans au Service du Togo, c’est parti!

Anne et Léopold de Richemond ont commencé début octobre un Volontariat de Solidarité Internationale de 2 ans, Anne comme agronome pour le suivi de notre terrain de Kpario, Léopold pour la maintenance et suivi de travaux du Centre Médical de Sokodé. Premières impressions: 

Nous voilà arrivé au Centre Médical du Puits de Jacob il y a bientôt deux mois !! Nous sommes Anne et Léopold un couple  volontaires de solidarité internationale envoyé par l’ONG FIDESCO. Nous avons quitté notre chaleureux Sud-Ouest de la France pour rencontrer les non moins chaleureux peuple et climat Togolais. La Communauté nous réserva un accueil très convivial ainsi que les volontaires sur place qui mirent tout leur cœur pour que notre arrivée soit la plus paisible possible. Deux jours après notre arrivée, forts d’un repos dominical salvateur, Louis (le volontaire Fidesco que nous venons remplacer) nous présenta nos missions respectives.

Pour Anne le luxuriant terrain de Kparioh, pour Léopold la maintenance et suivi de travaux du CMPJ.

Arrivée à Kparioh le dépaysement est total. 17ha en France représentent une parcelle de terre d’une taille moyenne voire petite quand la culture est mécanisée. Ici, c’est immense dans la mesure où tout se fait à la main. Néanmoins Louis connaît ce terrain comme sa poche et telle une aiguille dans une botte de foin, il va trouver le jeune plant d’un anacardier au milieu d’herbe hautes et denses. Aussi les premiers jours avons-nous arpenté en long en large et en travers ce terrain, de sorte à ce que le terrain me devienne bien familier ! Louis ; Joël et le Père Bertrand me présentent les projets et la vision long terme de ce magnifique terrain. Les travaux de la clôture sont impressionnants de par l’énergie déployée pour construire un pan de mur. Le terrassement manuel des tranchées, amener le ciment dans les zones impraticables pour les véhicules, aller puiser l’eau pour le béton, la fabrique des parpaings sur place, sont des tâches demandant aux ouvriers une formidable énergie. Je découvre la culture des anacardiers ainsi que celle des tecks. J’ai pu faire la connaissance de Gérard le valeureux gardien du site, vivant avec toute sa famille sur place ainsi que des quelques métayers travaillant avec nous les terres. A la suite de Louis,  je dois donc entretenir les cultures existantes du terrain et proposer d’autres projets de valorisation de ce beau terrain.

Anciennement Conducteur de travaux dans le Btp je suis vraiment enthousiasmé par les tâches qui m’ont été attribuées. Outre la maintenance du centre qui demande d’être un « touche à tout », mes premiers mois au CMPJ n’ont pas manqué d’activités dans mes cordes professionnelles ! Projet d’agrandissement du laboratoire, projet de la rampe d’évacuation d’urgence de la maternité, travaux de rénovation de la maison SEMA (logement de service pour un docteur et des volontaires), mise en place de panneaux solaires avec une équipe belge d’Energie Assistance, construction d’un espace de vaccination pour enfants et également la modernisation du réseau informatique avec le passage de câbles dans tout le centre… A Sokodé au Puits de Jacob, on ne s’ennuie pas !

Deux mois se sont écoulés depuis notre arrivée. La bienveillance avec laquelle nous avons été accueillis nous a beaucoup touché et nous a permis de nous sentir rapidement bien, ici à Sokodé.

Beaucoup de bouleversements opérés en peu de temps : le rythme de vie, notre travail, notre régime alimentaire, notre mode de communication, l’absence de nos familles, amis et collègues… Néanmoins le plus grand bouleversement que nous vivons est la confrontation quotidienne à la pauvreté omniprésente. Cependant, cette pauvreté n’a d’égal que la ferveur des togolais. Combien de fois n’avons-nous pas accusé Dieu pour les épreuves, malheurs que nous subissons ou constatons ? Ici, alors que les épreuves et difficultés sont grandes, pas d’accusations, pas de plaintes. Les togolais préfèrent rendre grâce en toute circonstance. A vrai dire voilà le plus grand dépaysement, la première des leçons que nous recevons ici : leçon de foi et d’espérance.



A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.