Troisième Dimanche

« Pousse des cris de joie, […] Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie » (So 3, 14) ! En ce troisième dimanche de l’Avent, « Gaudete », nous sommes invités à nous réjouir car notre Seigneur vient et nous « renouvellera par son amour » (So 3, 17). C’est par Marie, « mère de l’univers recréé », que « la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir » (Ph 4, 7) fait irruption dans le monde et le transforme, comme nous le dit St. Anselme d’Aoste dans ces extraits d’une magnifique prière : 


Le ciel, les astres, les fleuves, le jour, la nuit, et toutes les créatures soumises au pouvoir ou à l’utilité de l’homme se félicitent d’avoir été par toi, ô notre Dame, comme ressuscitées à leur beauté première en étant dotées d’une grâce nouvelle et impossible à définir. […]

O femme pleine de grâce, comblée de grâce, dont la plénitude débordante fait reverdir toute la création ! O Vierge bénie, et plus que bénie : par sa bénédiction est béni tout ce qui existe, non seulement la créature par le Créateur, mais aussi le Créateur par la créature ! […]

Toute la création est l’œuvre de Dieu, et Dieu est né de Marie ! […] Dieu est donc le père de l’univers créé, et Marie la mère de l’univers recréé. Dieu est le Père de l’établissement de toutes choses, et Marie la mère de leur rétablissement. Car Dieu a engendré celui par qui tout a été fait, et Marie a enfanté celui par qui tout a été sauvé ! Dieu a engendré celui sans qui absolument rien n’existe, et Marie a enfanté celui sans qui absolument rien n’est bon.

Vraiment, le Seigneur est avec toi, puisque le Seigneur t’a donné que toute la nature te soit redevable autant qu’à lui.

St. Anselme (Orationes sive Meditationes, 7)

Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce

(Ph 4, 6)

A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.