Le Togo en poésie et en images

Première partie (voir deuxième partie ici). 

En cette année 2022 où nous nous rendons grâce pour ces 20 ans de mission au Togo, nous sommes heureux de vous partager toutes les grâces reçues et aussi vous faire découvrir ce pays que nous aimons et qui devenu petit à petit le nôtre.

Nous partagerons ainsi des poèmes et des images. Les poèmes sont ceux de Germain Locoh-Donou, médecin pédiatre togolais qui a publié un premier recueil de poèmes « Les Cauris sur le sable » qui reçoit le prix littéraire France-Togo en 1990, et en 2014 « Le Vent dans les filaos ». Les images sont celles que les regards de François Vignon et Aline Wagner ont cueillies au cours de leurs voyages.

Invitation à la découverte et à la méditation

Les femmes de la ville

Les femmes de la ville

Ont un cœur de mère

Je connais leurs enfants

Un jour de fièvre et de douleurs

Une nuit d’angoisse et de peur.

Les femmes de la ville

Ont un cœur de mère

Je connais leurs pas inquiets

Un matin de pluie ou d’orage

Un soir de canicule ou d’harmattan

Les femmes de la ville

Ont un cœur de mère

Je connais leur voix chaude

Tissant un nom et un sourire

Au détour d’une rue, aux portes d’une école

Les femmes de la ville

Ont un cœur de mère

Je connais le regard apaisé

Tenant par la main un enfant guéri

Le temps d’une visite imprévue

Les femmes de la ville

Ressemblent à toutes les femmes du monde

Leurs cœurs de mère

Abritent la même tendresse inquiète

Pour l’enfant qui grandit

Dans la mémoire de leur regard

  Germain Locoh-Donou in « Le Vent dans les filaos »
Editions Graines de Sénevé (Lomé, 2014)


A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.