La RIVE 25 ans après

Nous continuons notre série de témoignages de participants aux activités de la Communauté, avec un magnifique partage de Pascal, ami de la Communauté, qui a suivi la R.I.V.E. il y a très longtemps… et qui en rend grâce encore aujourd’hui ! 

Déjà un quart de siècle écoulé depuis notre première rencontre avec la communauté du Puits de Jacob ! A l’époque nous habitions en Allemagne, à Rastatt, à une heure de route de la Thumenau ; cela me semble être avant-hier. Me reviennent très clairement moult souvenirs qui me donnent envie d’écrire pour rendre grâce.

J’éprouve en effet une très grande reconnaissance envers le Seigneur d’avoir conduit nos pas vers le Puits de Jacob au cours de l’été 1996, à Marielle et moi-même, attirés par un tract sur la RIVE, récupéré je ne sais plus où aux confins de l’Alsace…

Avec notre petite Elisabeth alors âgée de 3 mois, nous avions été reçus en entretien par Monique, qui avait recueilli favorablement notre inscription, alors qu’il ne restait plus que 2 places (voire même une seule… mais fort heureusement, on ne sépare pas ce que Dieu a uni !).

Je peux encore ressentir l’émotion qui m’a saisie lors de la première soirée destinée à lancer la retraite à la Thumenau. Dès les premiers instants, j’ai été habité par la conviction que le Seigneur m’attendait là.

Assez vite, passés les premiers moments de l’observation et de la découverte, je me suis dit : voilà enfin un mouvement d’Eglise qui semble correspondre à ma lecture de l’Evangile.

J’ai toujours été touché par l’accueil bienveillant et respectueux envers chacun, quel qu’il soit, et ce dans la diversité ; le caractère œcuménique de la communauté est pour moi l’une de ses forces.

La RIVE demeurera une étape-clé de mon histoire sainte. J’avais déjà le goût de la lecture de l’Evangile, mais cette retraite particulièrement riche m’a ouvert à de merveilleux textes de l’ancien testament, et aussi à la beauté des psaumes. Quelques passages demeurent ancrés en moi. Le goût de la lecture quotidienne de la Parole, et sa méditation, ne m’ont jamais quitté. La RIVE a enraciné en moi la nécessité de vivre au contact de mon Créateur.

Je revois très bien les temps forts de la RIVE que sont les WE respectivement de guérison et d’effusion de l’Esprit saint, mais je garde un souvenir spécifique des temps d’enseignement du mercredi soir, car très instructifs, et aussi la richesse des groupes de partage.

Quelle extraordinaire ouverture : le partage de ce que nous avons dans le cœur, le partage de ce que Dieu nous donne, la manière dont il agit, nous guide, nous accompagne, nous parle… c’est une réelle multiplication des pains.

Et c’est savoureux (comme du bon pain justement !). Je conserve aussi en mémoire l’accompagnement spirituel post RIVE, éclairant et juste, par Odile.

Vivant aujourd’hui loin de l’Alsace (même si j’écris ici depuis Strasbourg, en visite chez mes filles Maëlis et Elisabeth – qui a donc 25 ans à présent !) nous sommes heureux de demeurer, Marielle et moi-même, « amis » de la Communauté. C’est à chaque fois pour nous une réelle joie de revenir à la Thumenau, lorsque l’occasion se présente, notamment pour participer à un chantier-retraite. Et la lecture de la lettre du Puits que nous recevons périodiquement me procure toujours autant de joie. Et chaque fois je me dis : à l’évidence, le Seigneur est à l’œuvre ! Alors je Lui rends grâce de nous avoir guidés vers la Thumenau il y a 25 ans.

Assurément vous êtes bénis, chers frères et sœurs de la Communauté du Puits de Jacob, puisque vous bénissez tous ceux que vous rencontrez, tous ceux que vous accueillez. Alors un immense merci à vous tous !

Fraternellement,

Pascal


A lire aussi

La RIVE

Retraite d’Introduction à la Vie dans l’Esprit et post-RIVE, animée par Claude Krieger, allié, et une équipe. Du 19 octobre au 14Lire la suite « La RIVE »

Laisser un commentaire Annuler la réponse.