Au pas à pas avec Jésus en sa mort et sa Résurrection

Du 14 au 17 avril, jour de Pâques, environ 80 personnes ont vécu un temps de retraite à la Thumenau. Les offices du Triduum, des temps de prière, de partage et de travail ont rythmé ces journées, dans l’attente vive de la joie de la résurrection. En témoignent les photos publiées ici. Suzanne Knoepfli a vécu intensément ces journées et nous partage ses émotions.

…Nous avons été entraînés sur ce chemin, nous nous sommes laissés « déplacer », remuer, enseigner, transformer profondément par la Parole, les temps forts des moments liturgiques, les chants, le silence, les services, la décoration et la nature, car tout est parole ; sensation d’unité et d’harmonie.  Nous : petit peuple, avec les prêtres, les communautaires, les alliés, les familles, les enfants, les jeunes, et des personnes de tous âges et horizons. J’ai été émerveillée par la spontanéité et l’efficacité des services. C’était une ruche bourdonnante, notamment le Samedi Saint, pour la préparation de la Veillée Pascale, une expérience de communion, et surtout expérience forte de faire et d’être Eglise : cela m’a profondément réjouie, notre Eglise est bien vivante.

Quelques moments marquants :

Son heure était venue de passer de ce monde à son Père

Tous nous sommes appelés à passer dans ce monde d’Amour du Père, c’est Jésus qui nous apprend le chemin d’un tel passage par le geste inouï du lavement des pieds.

Avec Jésus nous continuons le chemin et l’apprentissage. Nous marchons avec Lui. À Gethsémani, nous veillons, pour ne pas Le laisser seul… et nous l’accompagnons lors du Chemin de Croix vendredi matin.  

Je garde particulièrement en moi l’image du Crucifix planté dans la chapelle, avec à son pied des cartons d’emballage symbolisant des parpaings de démolition, sur lesquels étaient collés des photos de l’Ukraine. C’était bouleversant, saisissant d’actualité : la Croix plantée dans ce monde !

Puis la nuit pascale, la joie grandit, explose de reconnaissance, la mort n’a pas retenu Jésus, le Père l’a ressuscité, la vie triomphe. Jésus ressuscité est « monté vers son Père », Il monte en nous, et nous entraîne avec Lui dans sa gloire, dans le cœur du Père… c’est la source de mon Espérance, de ma Joie .

Et nous repartons remplis de ce vécu, avec plein de reconnaissance dans le cœur pour tous les acteurs qui ont rendu possibles ces quatre jours. MERCI

Suzanne Knoepfli


A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.