Gaudete, en famille

Partage de Anne-Laure, Alliée. 

« Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche »

Il y a une semaine, troisième dimanche de l’Avent avait lieu une eucharistie des familles à la Thumenau. 

Temps privilégié où les enfants peuvent se retrouver entre eux et être accompagnés pendant le temps de la Parole et le temps de l’après-midi. Richesse de leurs partages, de ce qui leur est transmis par les adultes qui animent, joie de ces retrouvailles dans ce lieu que la plupart assimile à leur « deuxième maison ». 

Préparation de la crèche dans le Hall
Confection de bougeoirs avec Sylvia
Découverte de la vie de Carlo Acutis pour les collégiens et temps de partage avec Pascale

Ces eucharisties des familles sont aussi un moment fort pour nous, parents.

Parce qu’elles nous libèrent un espace dans notre quotidien familial et nous invitent à une prise de recul, elles nous rendent plus disponibles à l’accueil de la Parole, nous permettent un cœur à cœur plus profond avec le Seigneur, là où d’autres fois nous sommes davantage accaparés par les enfants…

Lors de ce dimanche, nous étions en tout petit nombre pendant le café-partage. Et pourtant, nous étions tellement nombreux dans cette communion fraternelle !

Dans nos cœurs, il y avait toutes les familles qui n’ont pas pu se joindre à nous pour des raisons sanitaires, organisationnelles, ou plus personnelles… Chacune avait sa place autour de la table, à nos côtés !

En ce dimanche de la Joie :

  • Joie de pouvoir vivre des partages en profondeur, d’être témoins du cheminement de chacun et de se porter dans la prière
  • Joie d’être rejoints par des paroles de l’homélie dans ce que l’on traverse et d’accueillir les résonances de la Parole dans notre vie
  • Joie de pouvoir vivre la fraternité en toute simplicité !

« Le Seigneur ton Dieu est en toi,
c’est lui, le héros qui apporte le salut.
Il aura en toi sa joie et son allégresse,
Il te renouvellera par son amour ;
Il exultera pour toi et se réjouira,
comme aux jours de fêtes. »

So, 3, 17-18

A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.