« Déliez-le » : rouvrir le chemin de la Vie


La retraite « Déliez-le et laissez-le aller! » se déroulera du 18 au 21 Novembre 2021, animée par le P. Bernard Bastian et Monique Graessel, Communautaires. Il reste encore quelques places disponibles, n’hésitez pas à vous inscrire !

Le P. Bernard Bastian présente ainsi le sens de cette retraite :

Il arrive qu’on se rende prisonnier de forces invisibles aux noms multiples avec lesquelles on a fait alliance dans l’espoir d’un bénéfice substantiel pour sa vie. C’est que le piège de l’Ennemi s’est refermé sur notre naïveté ou notre orgueil, ou les deux… Une démarche méthodique de délivrance devient alors indispensable pour rouvrir le chemin de la Vie.

Nous avons aussi demandé à une Amie de la Communauté d’évoquer pour nous son expérience de cette retraite :

A partir du livre de Neal LOZANO, « Délié : guide pratique de la délivrance » (Editions des Béatitudes, 2012), Bernard Bastian, Monique Graessel et la Communauté nous entraînent sur un chemin de profonde libération :

  • pour rendre plus accessible, en chacun de nous, notre filiation au Père à la suite de Jésus : laisser monter en nous le désir d’être et de vivre fille, fils du Père;
  • en identifiant le ou les domaines de faiblesse de notre vie dans lesquels nous ne nous vivons pas pleinement libres : accueillir ce qui nous empêche de vivre ainsi;
  • en nous déliant de liens spirituels négatifs contractés avec un esprit mauvais à l’occasion d’une réaction à un événement, par exemple : « je ne ferai plus jamais confiance à quelqu’un ». Il s’agit d’identifier la fausse croyance, le mensonge auquel nous avons consenti avec une volonté diminuée, mais pas réduite à néant. Nous sommes naturellement crées à l’origine en capacité de faire confiance à l’autre, il s’agit de la retrouver !
  • en vivant une démarche de repentance pour changer de pente : nous laisser attirer par l’Amour du Père, de nos frères, renoncer au mal que nous commettons, pardonner celui que nous avons subi, sortir du lien pathogène avec notre offenseur dans lequel nous étions enfermés
  • c’est retrouver notre liberté, reprendre notre responsabilité sur notre vie, collaborer activement à notre Salut. En prenant autorité sur ces liens négatifs, au nom de Jésus, nous autorisons le Père à poursuivre son œuvre en nous pour nous filialiser. J’ai la sensation que la Communauté nous livre ici la pointe de son charisme : en vivant ce ministère de délivrance, elle nous transmet la quintessence de toutes les facettes de son don: foi en Jésus qui libère, enracinement dans notre filiation au Père, don de guérison qui est parachevé par cette délivrance, prise d’autorité sur notre vie en Christ, bénédiction prophétique pour l’envoi en mission par la vie dans l’Esprit. La Communauté nous équipe pour une vie spirituelle libre, joyeuse, féconde.

F.P., Amie

Pour plus de renseignements ou s’inscrire, cliquez ici !

A lire aussi

Laisser un commentaire Annuler la réponse.