Mois de la Création – Retours de l’atelier de jardinage

Dimanche dernier le 11 septembre a eu lieu le premier atelier de jardinage en permaculture, à l’occasion du Mois de la Création. Il était question de la vie du sol et il a été animé par Clarisse Couchoud, communautaire en charge du potager de la Thumenau. Elle nous raconte.

Douze personnes ont rejoint la Thumenau avec un désir de mieux cultiver son jardin ou tout simplement pour découvrir ce qu’est la permaculture. Après un temps de présentation, les participants ont bénéficié d’un apport théorique interactif, où il s’agissait de s’émerveiller de l’incroyable vie des animaux du sol pour en tirer des pratiques respectueuses du sol. Pour moi, jardiner dans l’esprit de la permaculture est une manière de « faire avec » toute cette vie du sol et me met en lien avec notre Créateur. J’ai une joie toute particulière de faire pousser des légumes savoureux et naturels pour la maison.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le potager pour un temps de visite du potager en lien avec des pratiques expliquées juste avant. Quel bonheur d’échanger et de partager ses expériences ! Nous avons ensuite pour certains planté des poireaux d’hiver et pour d’autres désherbé, tout en étant attentifs à ce que nous voyions de la terre.

Un goûter avec de l’eau de mélisse, du sirop de thym et un gâteau carotte-noisettes excellent, confectionné par Sylvie, nous a finalement réunis. C’était l’occasion d’entendre ce que chacun a découvert et avec quelles idées il retourne dans son jardin.

Merci à chacun pour cette magnifique après-midi !

Voici quelques photos du temps pratique ci-dessous…

Mais avant, écoutons Éric, qui témoigne de ce qu’il y a découvert :

S’il y a un champ que je n’ai jamais vraiment exploré à la Thumenau, c’est bien celui de son potager ! Un peu perdu et isolé dans la gestion de notre petit jardin familial, je suis venu plein de curiosité à l’atelier de présentation de la permaculture proposé par Clarisse.

J’y ai découvert une autre façon de considérer la terre et ses habitants, grands et petits, qui peuvent par un jeu d’interaction et d’alliances, rendre une terre plus riche et féconde, et faciliter le développement des plantes ou des légumes désirés. C’est comme une proposition de cohabitation intelligente et de vie commune féconde avec d’autres êtres de notre écosystème, qu’il nous faut apprendre à respecter. Conversion du regard sur les végétaux en décomposition qui nourrissent la terre, les hideux vers de terre qui lui permettent de respirer et d’accueillir d’autres organisme bénéfiques, les cailloux protecteurs et garants d’humidité…. Des décennies de pesticides destructeurs et dominants m’apparaissent alors comme une autre façon de vivre notre vieille propension humaine à la Toute-Puissance face au vivant, quelle que soit sa forme.

Après un temps théorique de présentation, nous avons mis la main à la pâte et dans la terre pour retirer les herbes indésirables ou planter des poireaux. Le néophyte que je suis reste conscient de ses nombreuses lacunes en jardinage, mais apprend à poser un nouveau regard sur le vivant et la Création à partir de cette approche plus durable. Oserai-je un jour dire “frère ver de terre” à ma prochaine rencontre de l’un de ces petits êtres ? Où comment un coup de plantoir ou de “grelinette” permet de passer de “Laudato Si” à “Tutti Fratelli”…




A lire aussi

Grandir en liberté

Le petit plant de tomate: Si vous vous attachez à la parole que je vous ai annoncée, alors vous serez mes disciples. Vous comprendrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres (Jn 8, 31-32)

Eglise verte

Le label « Eglise verte » est un outil à destination des paroisses, mouvements et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin deLire la suite « Eglise verte »

Un avis sur « Mois de la Création – Retours de l’atelier de jardinage »

Laisser un commentaire Annuler la réponse.