Mis en avant

Une force viendra… un parcours entre Pâques et Pentecôte

Chers frères et sœurs, 

Le Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Nous avons maintenant sept semaines face à nous pour comprendre davantage ce mystère pascal si intimement lié au mystère du Saint Esprit.

La Communauté vous propose cette année un parcours entre Pâques et Pentecôte pour nous aider à accueillir de manière renouvelée la présence et la puissance du Saint Esprit dans l’ordinaire de nos vies:

« Vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous » (Ac 1,8)

Nous allons vous proposer à partir du 25 Avril et jusqu’à Pentecôte : les lundis, une lecture spirituelle ; les mercredis, des conférences sur le Saint Esprit avec des invités d’exception et des Communautaires (en présentiel, accessible à distance par Zoom) ; et, les vendredis, une homélie du Père Bernard Bastian. Inscrivez-vous à notre newsletter ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter pour ne rater aucun épisode.

Puisse cela nous aider à grandir dans notre vie spirituelle au quotidien, nous renouveler dans notre amour du Père et du Fils, de l’Eglise et dans notre zèle à annoncer la bonne nouvelle de l’Evangile !

François Vignon, Modérateur de la Communauté


Les conférences de notre parcours

Les mercredis à 20h30 en présentiel à la Thumenau et par Zoom ; enseignements, suivis d’un temps de partage en petits groupes, chant et prière conclusive (durée ~1h30).
La participation est gratuite mais vous pouvez soutenir notre mission par un don.

Mercredi 27 avril 2022 – MONIQUE GRAESSEL
« Nous livrer ensemble à la puissance vivifiante et transformante du St Esprit ! »

C’est ensemble, en peuple de Dieu, que nous allons nous disposer et nous encourager afin d’accueillir le souffle de l’Esprit, celui seul qui donne élan à nos vies, et nous ouvre à la joie d’être frères et sœurs en Christ.

Monique Graessel est membre de la Communauté du Puits de Jacob. Sa joie est de faire connaître le trésor qu’est la spiritualité ignatienne. Elle anime des sessions et des retraites spirituelles, notamment les Exercices Spirituels de Saint Ignace. Elle a été modératrice de la communauté pendant 12 ans.

Mercredi 4 Mai 2022 – CARLOS PAYAN
« Par le Saint Esprit nous sommes l’Evangile d’aujourd’hui »

Du prophète Esaïe au Magnificat de Marie puis de l’Evangile de Jésus-Christ jusqu’aux Actes des apôtres tout au long de l’Eglise à travers les saints et bienheureux pour arriver à nos contemporains et voisins ! Nous sommes le message pour le monde. Nous sommes une lettre rempli de la puissance du Saint Esprit pour annoncer « le bras de l’Eternel » pour sauver, guérir et aimer encore et toujours.

Carlos Payan est un pasteur protestant évangélique qui a très à cœur l’Unité des chrétiens. Il a une parole de feu et exerce un puissant ministère de guérison. Il est fondateur et responsable de l’association « Paris Tout est Possible ».

Mercredi 11 Mai 2022 – P. BERNARD BASTIAN
« Laissez-vous conduire par le Saint-Esprit ! » (Ga 5,16)

L’Esprit Saint met en nous un cœur filial qui bat au rythme de celui de Jésus. Il nous faut donc apprendre à reconnaître la petite voix du Saint-Esprit qui parle à l’intérieur de nous.

Le P. Bernard Bastian est membre de la Communauté du Puits de Jacob depuis de nombreuses années. Par son ministère de prêtre, de prédicateur et d’accompagnateur personnel, par sa vie en fraternité aussi, il a acquis une grande expérience spirituelle qu’il aime mettre au service de tous les assoiffés de Dieu.

Mercredi 18 Mai 2022 – STÉPHANE KAKOURIDIS
« L’Esprit Saint, notre consolateur »

Nous découvrirons à travers les Saintes écritures toute la force et la richesse de la consolation qu’apporte le Saint Esprit et comment l’accueillir avec largesse.

Stéphane Kakouridis est pasteur de la Communauté Saint-Nicolas à Strasbourg, une communauté de l’UEPAL, de sensibilité charismatique et à vocation œcuménique. Il intervient dans différents milieux d’Eglise, de toutes confessions et dénominations, pour partager sa passion pour l’Evangile, la vie dans l’Esprit et l’unité des chrétiens à travers l’enseignement, la prédication et l’animation de retraites spirituelles. 

Mercredi 25 Mai 2022 – FRERE ANTOINE-EMMANUEL, fmj
« Ces ossements peuvent-ils revivre ? »

C’est Dieu Lui-même qui pose cette question à Ézéchiel. Ce qui se traduit aujourd’hui en ces termes : « Tu vois dans quel désastre se plonge l’humanité ? Alors, une vie nouvelle est-elle encore possible ? Comment la vie peut-elle jaillir de la mort ? » Une lecture attentive du chapitre 37 d’Ézéchiel nous en dit long sur l’impossible qui devient possible, jusqu’au plus intime de nos vies. Par l’œuvre inattendue et toujours nouvelle de l’Esprit Saint.

Frère Antoine-Emmanuel est moine de la Fraternité Monastique de Jérusalem à Florence.

Mercredi 1 Juin 2022 – SŒUR DANIELLE
« Dans le Saint Esprit nous grandissons en liberté et en joie »

Les sœurs du Hohrodberg vivent selon cette règle : « Prie et travaille pour qu’Il règne, que dans ta journée labeur et repos soient vivifiés par la Parole de Dieu. Maintiens en tout le silence intérieur, pour demeurer en Christ. Pénètre-toi de l’esprit des béatitudes : JOIE, SIMPLICITE, MISERICORDE. »

Sœur Danielle est prieure de la Communauté des Diaconesses de Strasbourg.  Elle vit au Centre communautaire du Hohrodberg.


Soutenez notre mission !

La Communauté vit du partage des revenus du travail de ses membres mais, surtout, du soutien de ses Alliés, amis et bienfaiteurs. En faisant une donation, vous nous aidez à porter nos missions, en France et au Togo, et à faire grandir le Royaume.


A lire aussi

Mis en avant

La conférence « Accompagner les dernières heures de la vie » est aussi par Zoom !

Mercredi 9 mars à partir de 20h, aura lieu la première de nos conférences de carême, en présentiel, mais aussi par Zoom :

« Accompagner les dernières heures de la vie »

par le docteur Xavier Mattelaer, médecin responsable des Soins Palliatifs de la Clinique de la Toussaint à Strasbourg

Lorsque nous sommes prévenus de l’imminence du décès d’un être cher, il est difficile d’en être le témoin passif. Comment comprendre ce qu’il vit ? Comment l’accompagner dans les dernières heures de sa vie ? Et surtout, quel sens donner à l’attente parfois si longue de cette issue que l’on sait à la fois inéluctable et douloureuse ?

Les conférences se dérouleront en présentiel au Centre d’Accueil de la Thumenau avec, en simultanée, la possibilité d’assister et d’intervenir à distance par Zoom.

Après inscription, vous recevrez par email un lien d’accès à la conférence. Ce lien va s’afficher aussi directement pour un accès immédiat si la salle virtuelle de conférence est déjà ouverte.


A lire aussi

Demande de mort: comment répondre?

Un nouvel article dans notre série « Santé et société ». Maurice est atteint d’une maladie neurologique dégénérative rapidement évolutive ; sachant sa fin proche, il contacte l’équipe mobile de soins palliatifs pour l’accompagner dans la rédaction de directives anticipées. C’est un intellectuel de haute volée mais le sujet est délicat, il désire mourir dignement, en épargnant les siens, peut-il anticiper, quoi, comment ?

Les soins palliatifs aujourd’hui

Le Docteur Claire Fourcade ouvrait ainsi le 28e congrès de soins palliatifs de Valenciennes en septembre 2021: « Je ne peux pas, nous ne pouvons pas être sourds aux débats de notre société, à ses évolutions, à ses demandes (…) Nous allons peut-être devoir aller là où nous n’aurions pas voulu aller… »

Mis en avant

Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens

Un partage du P. Bernard Bastian pour la Semaine pour l’Unité des Chrétiens.

Aujourd’hui, 18 janvier 2022, commence la semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens. En 1964, Roger Schutz, Prieur de Taizé (qui est mort assassiné par une déséquilibrée), a écrit :

Laïcs ou théologiens qui ont reçu vocation à l’œcuménisme doivent constamment regarder aux petits, aux humbles du peuple de Dieu… Dans ce regard jeté sur les humbles, nous devons nous rappeler la vision prophétique par laquelle il a été donné à la Vierge Marie de pouvoir annoncer que, par la venue du Christ, les faibles et les petits sont élevés, les puissants et les forts abaissés — et nous, hommes d’Église, ne sommes-nous pas souvent les forts de ce monde ?

Frère Roger

Quand, le Père Roger Schutz a écrit cela en 1964, il ignorait qu’en 2005, le Pape Jean-Paul II écrirait :

Le devoir de rétablir la pleine unité de tous les baptisés ne repose pas seulement sur les rares spécialistes qui s’occupent d’œcuménisme ; il est la tâche de chaque chrétien, de chaque diocèse, de chaque paroisse, de chaque communauté d’Eglise. Tout le monde est obligé d’entreprendre cette tâche et doit prendre à cœur la prière de Jésus, que tous soient un. Tout le monde est appelé à la prière et à agir dans l’intention de l’unité des disciples du Christ.

Jean-Paul II (« Mon dernier livre de méditations pour le troisième millénaire », éditions du Rocher)

À l’occasion de la semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens, il ne faut pas oublier le Père Alexandre Men. En 1990, lors de la première fête de Pâques après la chute du mur de Berlin, Alexandre Men, prêtre orthodoxe, a été invité par l’église baptiste russe, dans le stade olympique de Moscou. Quelques mois plus tard, le 9 septembre 1990, Alexandre Men a été lâchement assassiné.

Que l’Esprit Saint agisse avec puissance afin que la prière de Jésus : « Qu’ils soient UN… » soit enfin exaucée !

Cet article appartient à la série de partages « Que tous soient un ».


A lire aussi

Mis en avant

Deuxième Dimanche

En ce deuxième dimanche de l’Avent, nous vous proposons de relire cet édito lumineux, publié par Dominique Greiner, assomptionniste et rédacteur en chef religieux au quotidien « La Croix ». Ce texte nous invite à ne pas céder à la défiance généralisée, qui empêche la communion et la fraternité. Dieu, par le mystère de Son incarnation, nous a confié sa confiance !


Le temps de l’Avent nous est donné pour préparer la venue du Sauveur. Mais qu’est-ce que Dieu vient sauver ? De quoi veut-il nous sauver ? Qu’est-ce qui a donc besoin d’être sauvé, en moi, dans le monde ? Je me pose souvent ces questions en méditant les Écritures et en essayant de faire le lien avec la vie de tous les jours.

Dans ce temps que nous vivons, il me semble que notre monde a besoin d’être sauvé de la défiance. En effet, aujourd’hui, on se méfie de tout : de la politique et de ses responsables, de la science et de ses experts, des médias et des journalistes, de l’Église et de ses ministres, des étrangers, de ceux qui ont d’autres croyances que les nôtres…

Bien sûr, nous avons besoin d’esprit critique. Mais la défiance généralisée est une plaie. Sans un minimum de confiance, il n’y a plus de vie commune possible. Cela débouche immanquablement au repli : sur soi, sa famille, sa tribu, sa cité, son camp, ses intérêts, ses envies, sa religion, sa nation…

C’est précisément de cela que Dieu veut nous sauver. En s’incarnant, il témoigne de sa profonde confiance en l’humanité. Il sait qu’elle est capable de faire le bien. En nous faisant le don de sa confiance, Dieu vient au secours de nos défiances. Il nous comble de sa confiance pour combler nos manques en la matière et nous délivrer de la tentation du repli. Il nous confie sa propre confiance pour que nous en soyons témoins. Toute la liturgie du temps de l’Avent nous y prépare.

Dominique Greiner (paru sur Croire-La Croix du 1 Décembre 2021)


En ce deuxième Dimanche de l’Avent, avec les prophètes, ayons confiance en ce qui se prépare : « les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ; et tout être vivant verra le salut de Dieu » (Lc 3, 5-6)

A lire aussi

Parcours « Open up »


Rencontres pour les jeunes de 12 à 17 ans. Démarrage le 11 Novembre 2022.

Aller à la rencontre de bénévoles d’associations locales, proposer un temps de service et prendre un temps de prière et de relecture. Développer ainsi une autre conscience sur le monde qui nous entoure et s’ouvrir toujours plus aux autres.

Si vous êtes intéressés par ce parcours, venez nous rencontrer le vendredi 11 novembre de 14h30 à 16h à la Thumenau.

Ce sera un temps pour faire connaissance et découvrir les propositions faites pour cette année.

Un temps sera également proposé aux parents accompagnants qui souhaitent faire connaissance avec la Communauté et la Thumenau.

Pour ceux qui le souhaitent : possibilité de participer à l’eucharistie de 11h55 et de pique-niquer sur place.

Au plaisir de vous rencontrer !

Pour plus de renseignements et les inscriptions, contacter Anne-Laure Schitter, par email (openupados@gmail.com) ou téléphone.

☏ 06 82 97 99 47


A lire aussi

Il y a un combat spirituel autour de notre perception personnelle du Messie

Homélie du P. Bernard Bastian pour le 23 Septembre 2022.

La question de l’identité de Jésus pour ses contemporains… Pierre a une notion de la puissance qui est encore celle du monde, Jésus ne met pas la puissance au même endroit. Notre Dieu a voulu épouser le pire du genre humain, pour que personne ne reste seul au fond de l’abîme.

Homélie du 23 Septembre 2022
Textes : Qo 3, 1-11; Lc 9, 18-22

Toutes les homélies →


Trésors spirituels : la spiritualité ignatienne


Conférence, jeudi 29 septembre.

Monique Graessel, ancienne modératrice de la Communauté du Puits de Jacob et animatrice de retraites d’exercices spirituels selon Saint Ignace au centre d’accueil de la Thumenau, donnera une présentation de la spiritualité ignatienne lors de la prochaine soirée Trésors Spirituels à l’Église Saint Nicolas, jeudi 29 septembre prochain, à 19h30.

Une nouvelle occasion de rencontrer la Communauté Saint Nicolas, après la conférence du Pasteur Stéphane Kakouridis à la Thumenau au printemps dernier.


Monique Graessel parle de « Trésors spirituels : la spiritualité ignatienne »

Jeudi 29 Septembre 2022, 19h30
Eglise Saint Nicolas, 9 quai Saint Nicolas, 67000 Strasbourg

Entrée libre, cordiale invitation à tous !


A lire aussi

La résurrection comme style de vie

Le P. Bernard Bastian a été invité par le pasteur Glyn Hackett de l’Eglise Baptiste de Strasbourg pour assurer la prédication du culte de Dimanche 11 septembre.

Au cours de ce culte, le P. Bastian a prêché une quarantaine de minutes sur le thème de la résurrection comme style de vie du chrétien.

Découvrez ici la vidéo de cet évènement qui vient de sortir sur le site de nos frères dans le Christ ! 


L’intervention du P. Bernard Bastian débute à 38 min, 14 sec environ

En savoir plus sur l’Eglise Baptiste de Strasbourg

Les origines de l’EBS remontent au début des années 1950, lorsqu’un pasteur a démarré des études bibliques en allemand sur Strasbourg. Rapidement il y a eu des baptêmes, puis l’église a commencé à se réunir dans une salle au centre ville. Passant de bilingue puis à français dans les années 1960, l’église continue à se développer et achète un terrain à la Meinau, où elle fait construire son bâtiment actuel. Un foyer est également construit. En 1983 l’église intègre la Fédération d’Eglises Evangéliques Baptistes de France (FEEBF). Fin des années 1990, l’église donne naissance à une « église fille » à Erstein, qui a aujourd’hui pris son envol pour devenir autonome à son tour. Dans les années 2000 l’accent est fortement mis sur la jeunesse, la modernisation des cultes, et une dynamique de créativité. L’église assume sa foi charismatique et cherche à vivre la plénitude des dons de l’Esprit que Dieu veut lui accorder. Le pasteur actuel, Glyn HACKETT, est le 10ème en exercice depuis la création de l’église.

Ce partage appartient à la série « Que tous soient un ».


A lire aussi

Le pardon : une clé pour la relation


Du 30 septembre au 2 octobre 2022. Dernières places disponibles.

Un weekend pour les personnes dans la vie active animé par le P. Bernard Bastian, Monique Graessel et une équipe.

La vie professionnelle est un univers relationnel où interagissent nos complexités psycho-affectives « pour le meilleur et pour le pire ». Quelle place pour le pardon ? Comment le pardon peut-il préserver, dénouer et réparer le tissu relationnel ?

Une halte de prière et de silence pour vivre la puissance libératrice du pardon.

Ouvert à tous les professionnels en exercice : entreprise, administration, santé, éducation, etc. Ce weekend est aussi weekend de démarrage du parcours Foi et Vie professionnelle.

Du vendredi 30 septembre (19h, dîner à la Thumenau) au dimanche 2 octobre 2022 (16h30).

Places limitées. Pour vous inscrire contacter le secrétariat, par email (contact@puitsdejacob.com) ou téléphone :

☏ 03 88 22 11 14

Il est aussi possible de s’inscrire directement par le formulaire d’inscription en bas de page. En cas de disponibilité de place, vous recevrez un message de confirmation dès que votre inscription aura été validée.

Inscrivez-vous à notre activité !

Les activités du Puits entraînent des coûts de participation (accueil, repas, séjour, animation…). Une aide à l’estimation des coûts de participation se trouve ici où vous pourrez aussi effectuer votre don en ligne. Vous pouvez donner plus, si vous le pouvez, ou moins, en cas de difficultés.

Pour vous inscrire…

Complétez le formulaire de contact en renseignant tous les champs obligatoires (et autres détails, comme le nombre de participants demandé, date de naissance des enfants dans le groupe, régimes alimentaires, autres besoins particuliers…).

Vous recevrez un message de confirmation, après validation de votre inscription par le Secrétariat dans les plus brefs délais. Le traitement des données étant manuel, nous vous remercions de patienter un ou deux jours avant de recevoir un retour. Vous pouvez aussi nous appeler ou écrire un email pour réserver directement ou demander des renseignements.

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous soutenir en contribuant aux coûts de participation et d’organisation.

Secrétariat
☏ +33 (0)3 88 22 11 14

Centre d’accueil de la Thumenau
☏ +33 (0)3 88 98 70 00


Nous contacter par email

Pourquoi demander une autorisation d’utilisation de l’image ?

Nous utilisons des photos prises lors des activités pour illustrer des articles publiés sur notre site et améliorer la présentation de notre programme. Nous espérons ainsi que toujours plus de personnes pourront profiter de nos propositions pour avancer dans leur cheminement spirituel. Nous vous remercions de nous aider à rendre notre site plus attractif, dans le respect de votre vie privée.

Mentions légales

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par la Communauté du Puits de Jacob pour la seule gestion des inscriptions aux activités et la communication de renseignements concernants autres activités de nature similaire. La Communauté du Puits de Jacob est une association inscrite au Registre des Associations du Tribunal de Grande Instance de Strasbourg.

Les données collectées seront communiquées uniquement au secrétariat de la Communauté (contact.puitsdejacob@gmail.com)

Les données (et images en cas d’autorisation donnée au droit d’utilisation d’image de la personne) seront conservées pendant une durée de deux ans après la dernière inscription à une activité organisée par le Puits de Jacob.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez aussi retirer à tout moment votre consentement et vous opposer au traitement de vos données.

Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur vos droits.

Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données dans ce dispositif, vous pouvez contacter le secrétariat de la Communauté (contact.puitsdejacob@gmail.com; Communauté du Puits de Jacob – 5 rue Saint Léon, 67082 Strasbourg Cedex – FRANCE – ☏ +33 (0)3 88 22 11)

Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et Libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.

A lire aussi

Mois de la Création – Retours de l’atelier de jardinage

Dimanche dernier le 11 septembre a eu lieu le premier atelier de jardinage en permaculture, à l’occasion du Mois de la Création. Il était question de la vie du sol et il a été animé par Clarisse Couchoud, communautaire en charge du potager de la Thumenau. Elle nous raconte.

Douze personnes ont rejoint la Thumenau avec un désir de mieux cultiver son jardin ou tout simplement pour découvrir ce qu’est la permaculture. Après un temps de présentation, les participants ont bénéficié d’un apport théorique interactif, où il s’agissait de s’émerveiller de l’incroyable vie des animaux du sol pour en tirer des pratiques respectueuses du sol. Pour moi, jardiner dans l’esprit de la permaculture est une manière de « faire avec » toute cette vie du sol et me met en lien avec notre Créateur. J’ai une joie toute particulière de faire pousser des légumes savoureux et naturels pour la maison.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le potager pour un temps de visite du potager en lien avec des pratiques expliquées juste avant. Quel bonheur d’échanger et de partager ses expériences ! Nous avons ensuite pour certains planté des poireaux d’hiver et pour d’autres désherbé, tout en étant attentifs à ce que nous voyions de la terre.

Un goûter avec de l’eau de mélisse, du sirop de thym et un gâteau carotte-noisettes excellent, confectionné par Sylvie, nous a finalement réunis. C’était l’occasion d’entendre ce que chacun a découvert et avec quelles idées il retourne dans son jardin.

Merci à chacun pour cette magnifique après-midi !

Voici quelques photos du temps pratique ci-dessous…

Mais avant, écoutons Éric, qui témoigne de ce qu’il y a découvert :

S’il y a un champ que je n’ai jamais vraiment exploré à la Thumenau, c’est bien celui de son potager ! Un peu perdu et isolé dans la gestion de notre petit jardin familial, je suis venu plein de curiosité à l’atelier de présentation de la permaculture proposé par Clarisse.

J’y ai découvert une autre façon de considérer la terre et ses habitants, grands et petits, qui peuvent par un jeu d’interaction et d’alliances, rendre une terre plus riche et féconde, et faciliter le développement des plantes ou des légumes désirés. C’est comme une proposition de cohabitation intelligente et de vie commune féconde avec d’autres êtres de notre écosystème, qu’il nous faut apprendre à respecter. Conversion du regard sur les végétaux en décomposition qui nourrissent la terre, les hideux vers de terre qui lui permettent de respirer et d’accueillir d’autres organisme bénéfiques, les cailloux protecteurs et garants d’humidité…. Des décennies de pesticides destructeurs et dominants m’apparaissent alors comme une autre façon de vivre notre vieille propension humaine à la Toute-Puissance face au vivant, quelle que soit sa forme.

Après un temps théorique de présentation, nous avons mis la main à la pâte et dans la terre pour retirer les herbes indésirables ou planter des poireaux. Le néophyte que je suis reste conscient de ses nombreuses lacunes en jardinage, mais apprend à poser un nouveau regard sur le vivant et la Création à partir de cette approche plus durable. Oserai-je un jour dire “frère ver de terre” à ma prochaine rencontre de l’un de ces petits êtres ? Où comment un coup de plantoir ou de “grelinette” permet de passer de “Laudato Si” à “Tutti Fratelli”…




A lire aussi

Grandir en liberté

Le petit plant de tomate: Si vous vous attachez à la parole que je vous ai annoncée, alors vous serez mes disciples. Vous comprendrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres (Jn 8, 31-32)

Eglise verte

Le label « Eglise verte » est un outil à destination des paroisses, mouvements et établissements chrétiens qui veulent s’engager pour le soin deLire la suite « Eglise verte »

Engagements ! ouiiiiiiiii !!!!!

Un témoignage de Caroline Stoll, qui vient de prononcer les premiers engagements dans la Communauté, avec son époux Yvan.

Il y a un moment pour tout, un temps pour chaque chose sur le ciel :
un temps pour donner la vie, et un temps pour mourir, 
un temps pour planter, et un temps pour arracher.
un temps pour pleurer, et un temps pour rire, 
un temps pour gémir, et un temps pour danser.

Ecclésiaste 3, v 1-2 et 4

Notre engagement n’était qu’une étape sur notre chemin, mais quelle étape ! 

Un peu comme un moment d’éternité, où l’on sait que l’on est là où on doit être. Une grande grâce de Paix nous y a conduits, Yvan et moi. 

Le lundi soir précédant, à l’AP, était donnée une parole disant que le Seigneur tournait la page, ouvrait une nouvelle page, toute blanche, pour accueillir le neuf à venir. Je ne réalisais pas sur le moment que c’était peut-être aussi pour nous, et combien cette image nous a saisi tout au long de la semaine. et encore aujourd’hui.

Et toute la semaine, nous avons béni et prié pour tous ceux qui s’activaient dans les coulisses pour préparer l’évènement, et qui allaient être au service de ces engagements. Merci à chacun, soyez bénis !

Une de mes grandes Paix ce jour là, a été de recevoir ma nouvelle croix. Celà faisait quelques semaines que j’avais égaré ma croix de novice (tristesse), et que je ne portais “plus que” mon tatouage comme signe distinctif de mon christianisme. La nouvelle croix est arrivée comme un cadeau.  

Déjà deux petites anecdotes à son sujet : 

  • Nos deux cordelettes de croix se sont dénouées le dimanche matin, chez nous, sur le même escalier. 

Remettre ma croix autour du cou, et en resserrer le nœud, c’était comme une première mise en pratique du  “Oui je le veux”. Si, si !!! »     

  • J’ai trouvé très touchant que le premier de mes patients à remarquer ma nouvelle croix soit un homme lourdement handicapé et très isolé, du fait de sa surdité. j’ai la sensation d’avoir été témoin d’un moment de salut il a vu la croix, et ça l’a rejoint, apaisé. Petit moment de grâce où je trouve aussi ma consolation. merci Seigneur.

Action de grâce enfin pour nos enfants, qui sont embarqués avec nous dans cette aventure, et qui en sont partie prenante. Il y a un temps pour tout.

Pardon à tous les frères et sœurs qui auraient eu leur place à nos côtés ce jour-là, et qui apprennent la nouvelle par cet article. Soyez bénis !

Caroline


A lire aussi

Je me sens là où j’ai à être

Un témoignage de Yvan Stoll, qui vient de prononcer ses premiers engagements dans la Communauté, avec son épouse Caroline.

Alors ? Comment cela a-t-il commencé ?
En avançant, pas après pas ? !

Le premier pas ?
Ma rencontre avec Caroline, toute une histoire improbable. Le Seigneur emprunte des chemins des plus inattendus et surprenants.

Le deuxième pas ?
Ma rencontre avec le P. Lepesant, une après-midi à la Thumenau, Il était assis là, au soleil, seul. Caroline m’a fait visiter les lieux pour la première fois et nous sommes tombés sur lui, petit échange et grandes rigolades.

Le troisième pas ?
Ma « bonne étoile » qui a pris le nom de Jésus lors d’une retraite.

Le quatrième pas ?
Ma relation toujours présente avec le Puits de Jacob.

Le cinquième pas ?
Mon mariage réunissant ces trois familles, la mienne, celle de Caro et celle du Puits de Jacob.

Le sixième pas ?
Le fondateur qui avait l’habitude de s’inviter dans notre famille pour un repas à chacun de ses séjours en France et durant lequel nous lui avons faits part de notre certitude à devenir, un jour, communautaire…, et là, son interpellation « Pourquoi attendre ? », alors qu’il venait d’accompagner notre fille au coucher en jouant à la poupée avec elle.

Le septième pas (le plus long) ?
Alors que tout le monde se plaignait de ne pas voir s’engager de famille dans la communauté. Pourquoi ne pas se lancer ?

Pas de raisons de dire non ? Alors disons oui.

Et puis, pas après pas, après 5 années de formation, me voilà pour la seconde fois de ma vie devant l’autel à répéter plusieurs fois « oui je le veux ! » à toutes les questions posées, (La première c’était pour le mariage, mais ça, vous l’aviez bien compris, hein ?)

Donc, voilà les grandes lignes, en Sept étapes. Le chiffre Sept, cela rappelle-t il quelque chose à quelqu’un ?

Ah, j’oubliais, Je ne sais pas pourquoi je l’ai fait car ma tête ne comprend rien, mais mon cœur a confiance et je sais que c’est le Seigneur qui guide tout cela, alors cela me suffit pour suivre la « folie » de l’Esprit Saint car depuis mon premier pas, le Christ a toujours été présent, à mes côtés, à me donner de tout en surabondance, et tout cela se fait joyeusement et paisiblement. Je me sens là où j’ai à être.

Yvan


A lire aussi

La fraternité en Christ est une révolution d’amour qui ne dit pas son nom

Homélie du P. Bernard Bastian pour le 4 Septembre 2022.

Du temps des Romains, les esclaves étaient considérés comme des « biens meubles ». Dans sa lettre à Philémon, Paul ne veut pas se situer dans une verticalité d’autorité, mais dans une fraternité qui fait franchir la barrière sociale. Le seul commandement que nous nous a donné Jésus, c’est celui de l’amour fraternel.

Homélie du 4 Septembre 2022
Textes : Sg 9, 13-18; Phm 9b-10.12-17; Lc 14,25-33

Toutes les homélies →


Balade commentée des Jardins de la Thumenau


En collaboration avec la Commune de Plobsheim

Vendredi 16 septembre, 18h-19h30, suivi d’un verre de l’amitié

Cette balade commentée ouverte à tous sera animée par Eric Charton, spécialiste du jardinage au naturel et par Clarisse Couchoud et Karine Dewitz, communautaires en charge du potager au naturel et du parc. Le regard avisé et bienveillant des animateurs permettra de découvrir des merveilles insoupçonnées, entre l’étang, la forêt, les fleurs et le potager au naturel. La balade se terminera par un verre de l’amitié où chacun peut apporter quelque chose à grignoter.

Inscription demandée auprès de la commune de Plobsheim en envoyant un mail à communication@plobsheim.fr



A lire aussi